Comment créer un beau jardin ?

Vous rêvez d’avoir un jardin digne d’un jardinier expérimenté, avec une végétation qui s’épanouie, qui fleurie, mais vous vous dites peut-être « Je n’ai pas la main verte » et bien sachez que ce n’est pas un problème !

Bonne nouvelle, avoir un beau jardin avec une belle végétation ne dépend pas en premier lieu d’être expert en la matière ! Les novices ont aussi leur place, (il faut bien commencer un jour !) il suffit juste de respecter quelques petites règles. Pen’spectiv vous explique cela dans cet article.

Faire l'état des lieux de son jardin

Avant toute chose, il est inévitable de prendre en compte toutes les caractéristiques de votre terrain. C’est en premier lieu ce qui va définir le caractère de votre jardin et en deuxième lieu ce qui va permettre à vos végétaux de s’épanouir.

Le terrain

Son exposition, les niveaux (pente), la nature du sol (La couleur de la terre ainsi que la végétation spontanée sont des indicateurs), les écoulements de l’eau.

L’existant fixe

L’emplacement de la maison et son agencement, la terrasse, les allées, clôtures, murets mais aussi les végétaux.

Les équipements visibles

Eclairage, éléments de décor (statues, fontaines…) et mobilier extérieur (pergola, banquettes etc…).

Les végétaux

Type, taille, forme, état, etc.

Les équipements non visibles

Les réseaux souterrains.

L’environnement

Voisinage, installations publiques (poteaux électriques, arbres et haies de la commune etc …). 

Définir ses envies et organiser son futur jardin sur plan

En deuxième lieu, l’organisation de vos espaces, de vos différents équipements. Elle fait partie intégrante du projet d’un beau jardin et est tout aussi importante. Vous vous direz surement « Mais, l’organisation ça n’a rien à voir avec l’esthétisme de mon jardin, moi je trouve ça jolie de planter une collection d’érables japonais à l’entrée et un coin carrés potagers pour mes aromatiques au fond du jardin. »

 La collection d’érables japonais, ça peut fonctionner si la surface le permet, si elle ne le permet pas ils vont trop se développer et là vous devrez tailler à nombreuses reprises : Ne seraient-ils pas plus beaux s’ils s’épanouissaient au fond de mon jardin sans que j’intervienne ? Attention également à l’exposition, là aussi son développement est contraint si ce n’est pas respecté.

 Le coin aromatique, au fond du jardin. Ne serait-il pas plus judicieux d’intégrer cet espace proche de la cuisine et de la terrasse et de créer une harmonie dans le jardin en évitant de parsemer plusieurs types d’aménagement dans votre jardin ? En plus il vous éviterait l’aller-retour un peu démotivant les jours de pluie.

 C’est là qu’intervient le lien avec l’état des lieux réalisé en amont, intéressant non ?

Vous l’aurez compris, l’organisation des espaces permet la praticité du lieu mais elle créer également l’harmonie de votre jardin. 

Composer & façonner son jardin

C’est la partie la plus plaisante du projet, vous avez réalisé le plus gros travail en amont. Grâce aux étapes précédentes, vous avez toutes les clefs en main pour sculpter votre jardin « dans les règles de l’art ».

Mon terrain est pentu, je l’utilise car c’est la valeur ajoutée de mon jardin et je l’accentue avec des végétaux, des matériaux. Il y a un petit chêne qui s’ennuie à côté de mon garage, je le déplace avec le petit bois qui se trouve au fond de mon jardin. Pareillement, un érable japonais au sud de ma maison qui ne se plaît pas vraiment, je le replace à l’entrée de ma maison où il pourra profiter de la mi ombre.

Sur mon plan, j’ai dessiné 3 espaces différents, je choisi mes végétaux en fonction de mon organisation et bien sûr de l’état des lieux, de mes envies.

Je vous vois déjà venir… « Mais comment harmoniser le tout et ne pas faire tout fouillis, too much ». C’est vrai, il y a quand même une difficulté sur cette étape, il faut réussir à harmoniser l’ensemble. Le premier travail ayant été réalisée sur l’organisation des espaces, il faut à présent lier le tout, que votre jardin ne fasse plus qu’un. Pour cela, rien de trop compliqué.

Créer l’unité

Attention à ne pas être trop monotone où à l’inverse trop varié. Il faut jouer sur la variété des matériaux et végétaux en trouvant un juste milieu.

– Choix des matériaux : Il faut créer un rappel avec l’existant (sur votre maison, les équipements déjà existants). On installe et on se sert des marches, des clôtures, des allées, des pergolas et tout autre équipement pour créer la variété, faire des rappels et installer l’unité. Aussi, on utilise des matériaux qui se ressemblent. (Même couleur de bois, mêmes textures etc …).

– Choix des végétaux : Il faut en premier lieu respecter la végétation conservée et installer des végétaux de la même ambiance, de la même famille. Puis, on améliore l’aspect du jardin en créant des scènes végétales variées en jouant sur le port du végétal, l’aspect et les volumes.

Attention également à respecter le port naturel des végétaux utilisés au risque de se retrouver avec un jardin hors de contrôle et non adapté. 

«  J’ai respecté tous les points mais j’ai besoin d’aide sur le style de mon
jardin, je ne sais pas comment retranscrire un jardin japonais, un jardin
français ou encore un jardin naturel. »

«  J’ai besoin d’aide sur la réalisation de mon jardin »

«  J’ai besoin d’un paysagiste pour la réalisation des travaux »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.